Protégez votre réseau relié à votre ordinateur à la maison : des conseils de professionnels

Le 31 octobre 2014

Scott Jones est directeur général de la cyberdéfense au Centre de sécurité des télécommunications (CST). Le CST fournit des avis, des conseils et des services au gouvernement afin de l'aider à protéger ses réseaux et ses renseignements électroniques. La Direction générale de la cyberdéfense du CST cherche à éliminer les cybermenaces qui ciblent les systèmes du gouvernement et aide les ministères du GC à mieux comprendre l'environnement des cybermenaces.

Si vous avez vu un article de blogue sur les avantages liés à l’installation de correctifs dans vos cybersystèmes et à l’installation de la plus récente version de votre navigateur, vous devriez peut-être cliquer ailleurs. Cependant, si vous poursuivez votre lecture, vous découvrirez comment l’installation de correctifs et d’autres petites tâches, tout aussi essentielles, peuvent vous aider à assurer la sécurité de vos systèmes et des renseignements importants qu’ils contiennent.

Le travail accompli par le CST en matière de protection des systèmes du gouvernement du Canada est essentiel. Le gouvernement du Canada est quotidiennement la cible de maintes cyberactivités malveillantes provenant des terroristes, d’États étrangers, de pirates informatiques et de criminels. Pourquoi le GC est-il une cible de choix? Parce que les systèmes du gouvernement contiennent des renseignements très importants, notamment les renseignements privés des Canadiens, des secrets commerciaux, des renseignements sur de nouvelles technologies ou sur les ressources naturelles du Canada et bien plus encore. L’accès à ces renseignements est attrayant, et le travail du CST est d’être constamment sur le qui-vive pour détecter et supprimer les activités malveillantes.
Bien que le CST s’occupe d’abord de protéger les systèmes du gouvernement, les conseils et l’orientation que l’organisme offre aux différents ministères peuvent se révéler utiles pour toute personne qui souhaite mieux protéger ses propres systèmes à domicile.

Quelles sont les méthodes utilisées pas les cybercriminels pour tenter de s’infiltrer dans les réseaux informatiques? Voici deux des moyens les plus communément utilisés :

Il ne s’agit là que de deux exemples, mais on trouve des cybermenaces de toutes sortes.

Comment pouvez-vous vous protéger? En vérité, il n’existe pas une solution toute simple ou miraculeuse pour assurer votre cybersécurité. Toutefois, il y a des mesures que vous pouvez prendre qui peuvent grandement (et nous insistons ici sur le grandement) vous aider à vous protéger.

La mesure la plus importante est l’installation de correctifs contre les vulnérabilités. Téléchargez et installez ces correctifs à vos systèmes d’exploitation, applications, navigateurs Internet et logiciels antivirus le plus souvent possible. Des programmes malveillants servant à infecter les systèmes auxquels les correctifs appropriés n’ont pas été installés sont souvent disponibles quelques heures après la découverte d’une vulnérabilité. Les correctifs sont souvent disponibles dans les mêmes délais. Un système mis à jour est plus résistant et résilient lorsque vient le temps d’affronter une cybermenace.

La grande majorité des activités malveillantes pourraient être contrecarrées si tout le monde faisait preuve d’une plus grande diligence lorsque vient le temps d’installer les correctifs à leurs systèmes. Il n’y a rien d’ésotérique ou de compliqué à installer des correctifs de sécurité ou à mettre à jour son logiciel antivirus, mais ces mesures font toute la différence pour votre sécurité.

Vous voulez en savoir plus? Le CST offre des conseils visant à aider les professionnels et les citoyens à protéger leurs systèmes et les renseignements qu’ils contiennent contre les cybermenaces.


Suivez Pensez cybersécurité sur Twitter et Facebook.


Commentaires

En soumettant un commentaire, vous acceptez que Sécurité publique Canada recueille le commentaire et le publie sur ce site (politique sur les commentaires du carnet Web).



Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cette entrée.

Date de modification :