5 façons d’utiliser de façon plus judicieuse les applications des téléphones intelligents

Le 9 octobre 2018

À mesure que le marché des téléphones intelligents évolue, on compte de plus en plus sur des applications pour se faciliter la vie et rendre celle-ci plus agréable. Elles offrent un accès immédiat aux actualités, à la météo, à des boutiques, à des jeux et aux réseaux sociaux.

Comme de nouvelles applications apparaissent constamment, il est facile de se laisser emporter par l’excitation du moment et de télécharger le contenu proposé en ligne. Mais il est essentiel de savoir d’où vient l’application et de s’assurer qu’il s’agit d’une source sûre. Certaines applications comportent des maliciels, des logiciels espions ou des vulnérabilités qui peuvent compromettre la vie privée ou endommager les appareils des utilisateurs.

Voici cinq façons de mieux vous protéger quand vous téléchargez et utilisez des applications sur votre appareil :

  1. Mettez à jour le système d’exploitation de votre appareil et vos applications : la mise à jour de vos logiciels contribuera à vous protéger contre les dernières menaces de sécurité.
  2. Vérifiez la source : si possible, téléchargez les applications à partir de la boutique d’applications officielle de votre système d’exploitation, car elle exige que les applications répondent à certaines normes.
  3. Lisez les commentaires : la plupart des boutiques d’applications publient les évaluations des utilisateurs et des commentaires sur l’expérience de ces derniers ou sur des problèmes techniques.
  4. Assurez-vous de comprendre la politique de confidentialité : lisez-la attentivement avant de cliquer sur « J’accepte ».
  5. Supprimez les applications que vous n’utilisez pas : en plus de libérer de l’espace mémoire, cela permet de prévenir les problèmes causés par les logiciels que l’appareil ne peut prendre en charge.

Il est également utile de connaître la loi. La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) interdit l’installation de logiciels sur des appareils sans consentement préalable, et cela vaut pour les applications destinées aux téléphones mobiles. Elle exige également que les développeurs et les distributeurs de logiciels s’identifient clairement et décrivent leurs programmes. Si le logiciel recueille des renseignements personnels ou exécute d’autres fonctions énumérées dans la LCAP, ces fonctions doivent être décrites dans un formulaire distinct du contrat de licence.

Pour plus d’information, consultez nos pages concernant le téléchargement et le partage de fichiers et d’applications sur le site PensezCybersecurite.ca


Suivez Pensez cybersécurité sur Twitter, Facebook et Instagram.


Commentaires

En soumettant un commentaire, vous acceptez que Sécurité publique Canada recueille le commentaire et le publie sur ce site (politique sur les commentaires du carnet Web).



Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cette entrée.

Date de modification :