Les cybermenaces les plus courantes : quatre menaces à surveiller

Le 9 octobre 2019

Personne ne veut être victime d’une cyberattaque. Mais il n’est pas toujours facile de les dépister et leur niveau de sophistication est rendu tel qu’il est de plus en plus difficile pour l’internaute moyen de les reconnaître. Évidemment, cela ne doit surtout pas nous servir d’excuse pour ne rien faire. Consultez notre guide sur les menaces les plus courantes et les endroits où elles sont susceptibles de frapper.

Cybermenace par courriel

Le courriel est devenu un outil essentiel. Malheureusement, c’est l’un des principaux moyens qu’utilisent les auteurs de cybermenaces pour nous arnaquer. Un mot de passe trop simple rend vos renseignements personnels vulnérables et peut compromettre la sécurité de vos autres comptes si vous y accédez avec votre adresse courriel. Par exemple, si un cybercriminel réussit à avoir accès à votre compte de messagerie, il peut facilement modifier le mot de passe de vos comptes de médias sociaux, surtout si vous n’avez pas activé la double authentification. Le courriel est également le premier véhicule utilisé pour les tentatives d’hameçonnage, qui vous incitent à ouvrir un document joint, à cliquer sur un hyperlien ou à dévoiler vos renseignements personnels. Si vous doutez de l’authenticité d’un message, fiez-vous à votre intuition et supprimez tout ce qui vous semble suspect.

Cybermenaces financières ou par institution bancaire

Les services bancaires en ligne nous simplifient la vie de bien des façons. On peut y vérifier le solde de nos comptes, payer nos factures et suivre nos investissements. Mais l’utilisation de ces services n’est pas sans risque. Les sites des institutions bancaires ont des systèmes de sécurité multicouches pour protéger vos renseignements personnels et c’est bien ainsi. Mais les cybercriminels rivalisent d’imagination. Par exemple, ils vont utiliser l’hameçonnage par courriel, en créant des messages qui reproduisent fidèlement des courriels qui semblent provenir de votre banque ou de votre institution financière, et vous demandent d’y répondre en envoyant vos renseignements personnels. Les programmes malveillants sont un autre outil qu’ils utilisent, notamment pour saisir les renseignements de votre carte de crédit lorsque vous les entrez à l’ordinateur.

Comment alors pouvez-vous vous protéger?

En ayant de bonnes pratiques d’hygiène informatique, même lorsque ce n’est pas pratique. Un conseil de pro : n’utilisez pas un WiFi public pour utiliser des services bancaires en ligne!

Les cybermenaces et les réseaux sociaux

Les Canadiens sont très présents sur les médias sociaux, car ceux-ci nous permettent d’être en contact avec nos amis, de suivre les carrières de nos vedettes préférées et, bien sûr de regarder les plus récentes vidéos de chats. Mais utiliser des plateformes comme Instagram, Facebook et Twitter présente un inconvénient : nous sommes alors vulnérables aux cyberattaques. Et les menaces sont nombreuses! Les auteurs de cybermenaces peuvent en effet pirater vos comptes et se faire passer pour vous. Ils peuvent aussi utiliser les renseignements personnels que vous dévoilez sur nos réseaux sociaux et ainsi jumeler votre adresse courriel et votre mot de passe.

Quelle est la meilleure défense contre les cybermenaces sur les réseaux sociaux?

Un mot de passe robuste, une approche tactique pour les réglages en matière de vie privée et… de la prudence quant au contenu que l’on met en ligne.

Les cybermenaces par téléphone cellulaire

Nous sommes tous constamment rivés à nos appareils mobiles. Il faut donc être extrêmement vigilant pour bien protéger nos téléphones intelligents, nos tablettes et autres appareils mobiles contre les cybercriminels. Les virus ou vers informatiques peuvent infecter tout fichier que vous téléchargez d’internet en utilisant votre téléphone, votre service SMS (service de messagerie multimédia) ou par transfert Bluetooth.

L’hameçonnage par téléphone est une autre façon qu’utilisent les cybercriminels pour vous arnaquer. Ils vous enverront un message texte ou un courriel vous demandant de téléphoner à un numéro pour vérifier vos renseignements personnels. Ils peuvent également vous téléphoner directement et vous demander d’entrer votre numéro de compte pour vous identifier.

Si vous croyez que votre téléphone intelligent a été infecté par un programme malveillant, communiquez immédiatement avec le manufacturier du téléphone ou votre fournisseur de service.

Conclusion

Les cybermenaces sont de plus en plus fréquentes et présentes. Mais en acquérant de bonnes habitudes en matière de cybersécurité, nous pouvons réagir adéquatement. Informez-vous! Pensez Cyber Sécurité et voyez comment vous pouvez vous protéger et protéger votre famille.


Suivez Pensez cybersécurité sur Twitter, Facebook et Instagram.


Commentaires

En soumettant un commentaire, vous acceptez que Sécurité publique Canada recueille le commentaire et le publie sur ce site (politique sur les commentaires du carnet Web).



Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cette entrée.

Date de modification :